publisurf.com
Image default
A savoir

Nouveau … Attablez-vous à Namur

Si vous avez connu, il y a quelques années, le Biétrumé Picar à La Plante (Namur), vous trouverez facilement votre chemin pour grimper cette petite route, face à la Meuse, et arriver sur le vaste parking de cette imposante villa joliment rénovée.

J’y suis d’autant plus sensible que c’est l’ancienne maison de mes grands-parents. Mais bon, ça, vous allez me dire, vous vous en foutez. Bon, ok, je retourne à ma fourchette.

Je viens donc, empli de curiosité et un rien teinté d’émotion découvrir ce que Charles Jandrain (le fils de son père, du même prénom et … du même nom forcément) a fait de cette demeure. Et force est de constater qu’il a bien fait les choses. La première salle jouxte la cuisine vitrée et permet de suivre les faits et gestes du chef et de sa petite équipe. L’autre pièce, la grande salle à manger, est enrichie d’une cave à vin vitrée sur tout un pan de mur. Le tout dans des notes de décoration moderne alliant teintes sombres et lumière bien agencée. Un joli nappage, de beaux couverts et une verrerie soignée complètent le tout. Reste alors à voir si le ramage se rapporte au plumage.

Ouvert il y a à peine 3 mois, cette adresse fait déjà le plein. Ce qui est généralement bon signe. Une chose me frappe dès le début : les prix. Le menu plaisir à 35 euros propose, notamment, de la bonite (sorte de petit thon généralement issu de la Méditerranée), des asperges blanches de Malines aux crevettes grises, joues de lotte braisées et mousse de morilles ou encore de la daurade sur un risotto. Outre ces entrées agréables, j’ai particulièrement apprécié aussi le pluma de porc breton (vous me direz que d’habitude, c’est plutôt des ports qu’ils font là-bas) et sa déclinaison de jeunes légumes. Avant une mousse légère au chocolat Valrhona, biscuit feuillantine et glace vanille bourbon. Bref, le chef maîtrise. Bien sûr, il a e encore des choses à affiner mais il est jeune (26 ans) et a toute la vie devant lui. Mais une chose est sûre, vous pouvez déjà pousser sa porte en étant sûrs d’une chose : vous en aurez pour votre argent. Et si, comme moi, vous êtes ouverts sur les vins, laissez-vous faire par le sommelier en lui demandant de vous servir à l’aveugle. Vous voyagerez de manière créative et agréable sans passer par la case Bordeaux ni Bourgogne. Le tout pour un forfait de 18 euros par personne (sur le petit menu) franchement pas volé. Enfin, les beaux jours arrivant, la terrasse devrait bientôt s’ouvrir aux gourmets gourmands de soleil. Et nul doute que la vue qu’elle offre (si on survole le parking), en réjouira plus d’un.

Réservez vite, cela risque d’être fort prisé !

3363

Autres articles

Peau zéro défaut : on camoufle ses cicatrices !

Irene

Sanook, le secret du bonheur thaï

Irene

Faut-il inscrire mon enfant aux cours de bébés nageurs ?

Irene

Comment brûler des graisses et se tonifier grâce à la corde à sauter ?

Irene

Quelle est la position idéale à adopter derrière son bureau ? (VIDÉO)

Irene

Révolutionnez votre manucure avec les vernis en spray !

Irene