publisurf.com
Image default
A savoir

Que devez-vous savoir sur la candidose, cette maladie méconnue?

Jessica Matthys , publié le 08 juin 2015 à 10h29

C’est une infection fongique due à un champignon de type levure. Il en existe deux types différents, par leur évolution.

– Les mycoses aigües (plus fréquentes et faciles à traiter)

– Les mycoses chroniques

La candidose (aussi appelé « muguet ») est donc un terme qui désigne tout une gamme de manifestation pathologique (due à un champignon levuriformes, donc)

En résumé, une candidose peut être :

  • Buccale
  • Cutanée
  • Génitale
  • viscérale

La « candida » la plus fréquemment rencontrée est candida albicans. Elle est naturellement présente dans le tube digestif, et les voies génitales chez tout le monde. Mais elle devient pathologique quand elle prolifère et qu’elle devient ainsi à l’origine de maladies quand les fonctions immunitaires d’un individu baissent.

En gros, la levure « candida » est un hôte habituel du corps mais elle peut devenir problématique chez des personnes qui en ont trop.

Quels sont les symptômes ?

Ces infections de la peau parla candida se repèrent facilement : elle entraine l’apparition sur la peau d’une plaque bien rouge et définie, qui démange et laisse perler un liquide. Elle peut être bordée de croûtes et de pustules.
On la retrouve souvent dans des endroit du corps comme l’aine, les plis des fesses, l’espace entre les seins, les orteils ou les doigts et dans le nombril.

Sous sa forme buccale, elle se manifeste sous forme de petites plaques blanches dans la bouche, la langue et le palais.

Quelles sont les personnes concernées ?

Les personnes dont le taux de « candida » est trop élevé, pour des raisons encore inexpliquées.

Les candidoses génitales peuvent atteindre toutes les femmes, en particulier à l’occasion d’une grossesse, de la prise de contraceptifs ou d’antibiotiques.

Les candidoses cutanées et viscérales, elles, touchent généralement plus les personnes qui souffrent de maladies chroniques (diabète, immunodépression…).

Les personnes en obésité présenteraient aussi plus de risque de développer la maladie.

Peut-on l’éviter et comment la soigner ?

Comme expliqué plus haut, cette maladie ne « s’attrape » pas , elle est déjà présente dans le corps. Sa prolifération est, elle, un souci. Elle peut toucher n’importe qui et pour l’instant ses causes étant encore peu connues, il est difficile de la prévenir. Des traitements existent néanmoins pour diminuer les symptômes, selon le taux d’infection.

Bon à savoir : les temps chauds et les vêtements serrant seraient des contextes propices pour le développement de ces bactéries.

Les traitements

Généralement, les candidoses sévères ou récidivantes sont traitées à l’aide d’antibiotiques ou comprimés (sous prescription médicale uniquement)

Les candidoses superficielles – cutanées ou génitales – sont traitées par des antifungiques en application locale sous forme de crèmes, de pommades, de solutions ou d’ovules selon la localisation.

Inquiet? Vous voulez en savoir plus? N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin

4221

Autres articles

Je mets de l’ordre dans ma vie !

Irene

Fumer à l’adolescence augmente le risque de douleurs menstruelles chroniques

Irene

Éliminez la graisse tenace grâce au coolsculpting

Irene

Le look intello a la cote

Irene

La « fin de l’abondance », une chance pour renouer avec notre humanité

administrateur

Une IRM, comment ça se passe ?

Irene