publisurf.com
Image default
A savoir

Tous ces mensonges que l’on raconte à nos enfants…

Sous le hastag #LiesWeTellKids des milliers d’internautes sur Twitter postent les plus gros mensonges qu’ils racontent à leurs enfants. Ils font sourire car au final, on utilise tous les mêmes carabistouilles pour arriver à nos fins et ce, depuis la nuit des temps!

Pour leur faire avaler des mensonges … heu, de la nourriture pardon

«Ne t’inquiète pas, ça a le même goût que le chocolat». Mais bien sûr! Et la marmotte elle met le chocolat, dans le papier allu! Ce mensonge est vieux comme le monde pourtant on n’a toujours pas trouvé d’autres parades pour forcer notre petit bout à avaler son médicament quand il est malade.

«Attends, je dois d’abord m’assurer qu’il n’y a pas de poison». Ces parents gourmands sont les meilleurs farceurs! Et l’enfant inquiet et innocent, attend patiemment la réponse. «Ah oui pardon, euh laisse-moi goûter de nouveau, je ne me souviens plus». Il est quand même gentillet celui-là. Parfois, on est plus violent :

«Si tu manges les pépins, des pastèques vont te pousser dans le ventre». Quelqu’un a déjà imaginé la nuit effrayante que passe un enfant qui a entendu ce genre de calomnie? Le pauvre vous regarde désemparé en se touchant le ventre. C’est fait, vous venez de traumatiser votre bout de chou!

D’ailleurs, «Les garçons naissent dans les choux et les filles dans les fleurs», «Mais alors, on mange des petits garçons?». Ne vous étonnez pas ensuite s’il cherche sa bien-aimée dans une rose parce que non, les enfants ne se rendent pas compte qu’un bébé ça ne rentre pas dans une fleur.

«Mange ta soupe sinon tu ne vas pas grandir». Aucun enfant ne s’est jamais réveillé 10 centimètres plus grand après s’être resservi quatre fois de la soupe à table! Quand est-ce qu’ils vont se passer le mot et enfin comprendre que ce n’est pas tout à fait vrai? Jamais, c’est ça qui est pratique avec les enfants!

Ça ne va pas en s’arrangeant. Qui dit nouvelles technologies dit nouvelles envies, nouveaux jeux, et nouveaux mensonges!

En plus des «On reviendra plus tard dans ce magasin de jouets», «On le demandera au Père Noël ce jeu», «Tu es le meilleur: tu m’as battu» ; on a maintenant le «Non, je n’ai pas de jeux dans mon téléphone» qui soit dit en passant, est un smartphone des plus high tech dans lequel si vous n’avez réellement pas de jeu (ce qui est faux de toute façon) cela prend exactement deux secondes pour en télécharger un. Ne vous fait-il pas de la peine avec ses petits yeux de «Chat Potté» ?

Sinon il y aussi l’éternel «L’important ce n’est pas de perdre ou de gagner, c’est de participer». C’est marrant, on ne dit ça que quand ils perdent et quand ils gagnent on les félicite. Coïncidence? Je ne pense pas.

On sait être très persuasifs dans la douleur

Parce qu’on ne sait pas comment expliquer les choses et que l’on veut quand même garder le contrôle, alors on devient le roi de la connerie. «Je veux juste protéger mon enfant de la vérité» vont rétorquer certains. Quand même, on ne peut pas nier qu’on en invente de bien bonnes parfois… Petite liste des mensonges les plus énormes et douloureux.

«Si tu fais cette tête trop longtemps ton visage va rester bloqué», il y en a qui sont par contre restés traumatisés, c’est garanti!

«Mais non ce n’est pas du sang c’est du ketchup». Cette phrase montre vraiment nos connaissances approfondies en scénarios, mises en scène, effets spéciaux bref, en cinéma. En tous cas, le meilleur acteur à ce moment précis, c’est nous!

«Promis ça ne fera pas mal» est une phrase qui est suivie, en règle générale, d’un moment si douloureux que même nous, on n’ose pas regarder. On a tellement peur pour notre progéniture à cet instant (vaccin, recoudre un bobo à vif etc.) que l’on devient le meilleur raconteur de fables de la terre.

«Ton poisson rouge est allé rejoindre l’océan par les toilettes». Oui bien sûr, dans le meilleur des cas il s’est retrouvé asphyxié dans les égouts mais ça on ne le dit pas, ça les choquerait trop. C’est la même histoire pour le petit chien de la maison …

«Ton chien s’en est allé dans une ferme lointaine où il vit très heureux». Si c’est votre définition du paradis, il faut le dire. Les fermes, les anges … chacun son truc dans le fond! Il n’est pas certain que la peine qu’il ressentira de savoir que son animal l’a abandonné sera moins douloureuse que celle de savoir qu’il est mort.

Les meilleurs «fous-moi la paix» de l’histoire de l’humanité

«Vas te cacher, je compte», enfin … je fais mes comptes! Toi, pars loin, pas trop non plus histoire que je te retrouve quand même. On sirote une limonade ou on range notre paperasse, pendant que lui pense qu’on le cherche. Bien sûr, ça ne fonctionne pas si on ne lance pas de temps à autres «Attention j’arrive» ou «Ah ce que tu es bien caché».

«On arrive bientôt!» est un des craques les plus légitimes. Quand on fait 8 heures de route pour aller voir mamie et qu’au bout de 15 minutes notre petit ange nous demande «C’est quand qu’on arrive» et répète cette question toutes les dix minutes c’est normal qu’on perde patience. Alors à 6 heures de la fin on lance un petit «Bientôt». De toute façon, tout est relatif et ce qui est pratique avec les enfants c’est qu’ils n’ont aucune notion temporelle (jusqu’au moment où ils savent lire … le GPS!).

Quand on a plusieurs enfants et que justement pendant ce long trajet interminable ils ne cessent de se disputer et de crier on devient soudainement l’inventeur d’un jeu ultra génial et on avance un : «J’ai une superbe idée : jouons au roi du silence!». Cette idée réjouit de moins en moins les enfants, il faudra penser à innover les parents, je crois que pour ce mensonge on commence à être cuits!

Dans la catégorie «ça m’arrange» j’ai nommé…

«Il est vraiment beau ton dessin, tu l’as fait tout seul ?». Encore heureux qu’il l’a fait tout seul ce … truc! En même temps qu’est-ce qu’on peut répondre à un enfant qui nous montre fièrement le fruit de plusieurs heures de travail?

«Si tu n’es pas sage, le Père Noël ne passera pas». Combien de fois le Père Noël a-t-il endossé vos responsabilités? Comme la petite souris ou les cloches, c’est quand même bien pratique! Attention, les enfants sont tout de même très déçus quand ils se rendent compte que depuis le début de leur vie, vous leur mentez.

«Quand tu auras 18 ans tu feras ce que tu voudras», «Quand tu seras plus grand tu pourras devenir ce que tu souhaites», mouais … pas si sûr!

«Bon toi, tu as vraiment besoin d’une sieste». Ce qu’il faut entendre : maman en tous cas, elle a envie de se reposer!

Il y a des centaines d’autres mensonges que l’on raconte à nos enfants. Un jour ils comprendront, et arriveront sur terre armés contre toutes ces carabistouilles!

Et vous, quelles inventions faites-vous avaler à vos petits anges ?

11725

Autres articles

La chlorelle, votre nouvel allié détox et minceur !

Irene

Fêtez Halloween avec le gang des méchants de Disney

Irene

Dois-je offrir un téléphone portable à mon enfant ?

Irene

Comment apprendre à marcher à bébé ?

Irene

19 bonnes raisons de se mettre au yoga sans plus attendre

Irene

Passer du temps à la cuisine augmente le risque de maladies cardiovasculaires

Irene