publisurf.com
Image default
A savoir

Jouir sans orgasme ? C’est possible !

Dans les pubs, les films, les magazines, le porno… Partout, la tyrannie de l’orgasme nous entoure. Le message que l’on reçoit nous dit qu’il faut atteindre l’orgasme pour être comblé. Que si on n’en a pas, on n’est pas normal ou frigide… Stop ! Tordons le cou aux idées reçues.

Oui, il est possible pour une femme d’avoir du plaisir sans orgasme.
L’orgasme est l’apogée supposée du plaisir, un bref moment de perte de contrôle. La jouissance, elle, passe par le fait de se laisser aller aux sensations, au plaisir, aux sens, à l’autre, d’écouter son corps et de s’abandonner totalement durant l’acte sexuel. Elle est sans limite, sans durée déterminée. Et il est tout à fait possible d’avoir ainsi une vie sexuelle épanouie, de vivre des expériences de jouissance sans atteindre l’orgasme à tous les coups.

Autre différence : l’orgasme peut se compter, se comparer en intensité alors que la jouissance est plus subjective.

Hommes et femmes : on est différents !

Il est plus facile pour les hommes d’atteindre l’orgasme que les femmes. Pour eux, une relation sexuelle qui n’aboutit pas sur une éjaculation et un orgasme est souvent considérée comme un échec.

Alors que pour les femmes, leur rapport au plaisir est différent : elles seraient naturellement plus portées sur la jouissance et leur notion du plaisir est moins dissociable du climat sensuel et émotionnel de la relation sexuelle.

Côté chiffres, rappelons que seules 35 % d’entre elles affirment avoir eu un orgasme au cours de chaque rapport sexuel. Alors que pour ces messieurs, c’est quasiment à chaque fois. Nous sommes différents face au sexe, mais aucun de nous n’est désavantagé par rapport à l’autre : préliminaires, orgasme clitoridien, vaginal… la femme, d’une certaine manière est plus « complexe » que l’homme.

Absence d’orgasme ne veut pas dire absence de plaisir…

On persiste et signe. La jouissance peut atteindre des sommets et s’avérer réellement satisfaisante pour la femme dans ses rapports avec son conjoint, si leur relation la comble. Gérard Leleu, médecin et sexologue français, expliquait sur le site de Psychologies: « Quand le plaisir s’inscrit dans une relation de partage et d’amour, de connaissance de soi et de l’autre, c’est l’être tout entier qui décolle. D’abord parce que, physiologiquement, on baigne dans un flot d’endomorphines, des molécules euphorisantes, et psychiquement, parce qu’on se sent vraiment en communion avec son partenaire. »

Pour certains amants, l’important n’est pas la quête de l’orgasme, mais la jouissance ressentie physiquement et mentalement (les deux sont liés !)

Les experts rappellent que, en dehors des différences entre hommes et femmes, la jouissance exige un climat particulier : un mélange bien dosé de désir, de confiance et de respect. Le fait d’attacher trop d’importance au plaisir de sa partenaire ou au sien, ou au fait de vouloir atteindre l’orgasme à tout prix peut être un véritable frein à notre épanouissement sexuel.

Donc, mesdames, retenons que l’orgasme est une sorte d’aboutissement, pas un but en soi.

Atteindre la jouissance parfaite avec son partenaire, sans avoir d’orgasme, c’est tout à fait possible et peut s’avérer être une expérience incroyable!

Source : Pyschologies

4679

Autres articles

Les moustiques nous envahissent : comment éviter les piqûres ? – Ces insectes qui pourrissent notre été !

Irene

Quelles sont les mille façons de cuisiner avec du coco?

Irene

Comment soigner une verrue naturellement ?

Irene

AVC du jeune adulte, les chercheurs ont découvert un gène responsable

Irene

La taille du pénis compte aussi !

Irene

L’allaitement, pas toujours un choix – L »allaitement maternel

Irene