publisurf.com
Image default
A savoir

L’immunothérapie, prochain traitement dominant contre le cancer ?

Lors de cette conférence des essais cliniques ont été expliqués. L’un d’entre eux a été mené sur presque 600 personnes atteintes du cancer du poumon. 19.2% des patients traités avec l’immunothérapie et plus particulièrement, l’anticorps nivolumab, ont vu leur tumeur se réduire contre 12.4% pour ceux traités avec la chimiothérapie.

La chimiothérapie, comme son nom l’indique, est l’usage de substances chimiques pour traiter une maladie. Cette thérapie est utilisée pour soigner le cancer.

Une nouvelle méthode beaucoup plus naturelle fait son apparition ces dernières années: l’immunothérapie. Comme sa racine étymologique l’indique, il s’agit d’un traitement qui renforce les défenses immunitaires par l’administration de certaines substances. L’organisme devient plus fort pour lutter lui-même contre certaines maladies comme le cancer du sang par exemple. Nous avons tous un système immunitaire capable de lutter contre les cellules cancéreuses. Souvent il s’affaiblit ou ne parvient pas à localiser la tumeur. Se soigner avec l’immunothérapie c’est stimuler son système immunitaire pour le renforcer.

L’immunothérapie peut être active, c’est-à-dire qu’elle utilise les ressources immunitaires du patient, ou bien passive, c’est-à-dire qu’elle injecte des réactifs immunologiques provenant de l’extérieur. L’immunothérapie active peut être générale c’est-à-dire une stimulation du système immunitaire globale. Elle peut également être spécifique: certaines cellules sont ciblées, extraites, rendues plus agressives ou plus visibles en laboratoire, puis réinjectées au patient sous forme de vaccin thérapeutique. L’immunothérapie passive administre au malade des anticorps artificiels produits en laboratoire. L’idée est de cibler une molécule particulière qui va attaquer et détruire la tumeur.

L’immunothérapie est d’une grande aide aux traitements contre le cancer du sang et de la peau mais aussi contre les cancers qui ne trouvaient pas de thérapie fonctionnelle jusqu’à présent.

En Belgique mais aussi à l’étranger, certains chercheurs de la recherche biologique ont fait de l’immunothérapie leur spécialité et travaillent chaque jour pour avancer dans la recherche contre le cancer par ce traitement naturel.

De nombreux essais cliniques sont en cours. L’immunothérapie est souvent utilisée en complément de la chimiothérapie mais l’on peut espérer qu’elle la remplace totalement un jour, quand les résultats de ces essais seront concluants.

3635

Autres articles

Morsure de chien : 4 bons réflexes

Irene

Comment l’intelligence artificielle reproduit et amplifie le racisme

administrateur

Comment répondre aux questions embarrassantes de votre enfant ?

Irene

Le 4-7-8, la nouvelle méthode miracle pour s’endormir rapidement !

Irene

Les signes qui prouvent que vous plaisez à une femme

Irene

Tout pour une rentrée en bonne santé !

Irene